Manifeste

Manifeste

Manifeste

Stud-Atelier

À l’heure de la rentrée scolaire, où certains cherchent encore leur voie et d’autres entament des études sans grande conviction, ou ne se sont pas remis d’un échec ou d’une mauvaise orientation, le LIFT leur ouvre ses portes. Son but : aider les jeunes à devenir les capitaines de leur propre avenir. Cette école préparatoire innovante, où naîtront connexions et vocations, est une initiative d'Elie Levy, actif depuis 30 ans dans l’enseignement pour jeunes adultes, rejoint par une équipe pédagogique exceptionnelle.
Le LIFT est une école préparatoire et d’orientation, une école de la vie ouverte au développement personnel, une pose active. Il s’adresse principalement aux adolescents et jeunes adultes qui passent des études secondaires aux études supérieures sans être en mesure d'identifier ce qui les intéresse, ou sans avoir le bagage nécessaire pour s'y confronter. Il s’adresse également à toute personne désireuse d’élargir son regard sur le monde et sur elle-même. Le LIFT, c'est une année en plus pour beaucoup d'errements en moins. Une année pour trouver, et surtout pour se trouver.

"L'éducation est le moment où nous décidons si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité et le sauver d'une inévitable ruine sans un renouveau, sans l'arrivée d’une jeunesse nouvelle. C'est aussi avec et par l'éducation que nous décidons d'aimer suffisamment nos enfants pour les intégrer dans le monde, pour ne pas les abandonner à eux-mêmes et leur donner la chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas anticipé, que nous n'avions ni prévu ni entrevu. Et les préparer à la lourde tâche de renouveler et réinventer un monde commun et partagé."

"L'éducation est le moment où nous décidons si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité et le sauver d'une inévitable ruine sans un renouveau, sans l'arrivée d’une jeunesse nouvelle. C'est aussi avec et par l'éducation que nous décidons d'aimer suffisamment nos enfants pour les intégrer dans le monde, pour ne pas les abandonner à eux-mêmes et leur donner la chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas anticipé, que nous n'avions ni prévu ni entrevu. Et les préparer à la lourde tâche de renouveler et réinventer un monde commun et partagé."

"L'éducation est le moment où nous décidons si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité et le sauver d'une inévitable ruine sans un renouveau, sans l'arrivée d’une jeunesse nouvelle. C'est aussi avec et par l'éducation que nous décidons d'aimer suffisamment nos enfants pour les intégrer dans le monde, pour ne pas les abandonner à eux-mêmes et leur donner la chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas anticipé, que nous n'avions ni prévu ni entrevu. Et les préparer à la lourde tâche de renouveler et réinventer un monde commun et partagé."

"L'éducation est le moment où nous décidons si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité et le sauver d'une inévitable ruine sans un renouveau, sans l'arrivée d’une jeunesse nouvelle. C'est aussi avec et par l'éducation que nous décidons d'aimer suffisamment nos enfants pour les intégrer dans le monde, pour ne pas les abandonner à eux-mêmes et leur donner la chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas anticipé, que nous n'avions ni prévu ni entrevu. Et les préparer à la lourde tâche de renouveler et réinventer un monde commun et partagé."

"L'éducation est le moment où nous décidons si nous aimons assez le monde pour en assumer la responsabilité et le sauver d'une inévitable ruine sans un renouveau, sans l'arrivée d’une jeunesse nouvelle. C'est aussi avec et par l'éducation que nous décidons d'aimer suffisamment nos enfants pour les intégrer dans le monde, pour ne pas les abandonner à eux-mêmes et leur donner la chance d'entreprendre quelque chose de neuf, quelque chose que nous n'avions pas anticipé, que nous n'avions ni prévu ni entrevu. Et les préparer à la lourde tâche de renouveler et réinventer un monde commun et partagé."

– Annah Arendt – Entre Passé et Futur

– Annah Arendt – Entre Passé et Futur

– Annah Arendt – Entre Passé et Futur

– Annah Arendt – Entre Passé et Futur

– Annah Arendt – Entre Passé et Futur

Le projet politique -dans son sens le plus profond- et culturel du LIFT naît d’un constat lié à la formation et l’enseignement en crise aujourd’hui. D’une part, l’organisation des études en orientations spécifiques dès le Secondaire entraîne une spécialisation prématurée et son corollaire, le manque de culture générale de type universaliste en ce que cette dernière permet une approche globale des phénomènes. D’autre part, la profusion d’accès aux informations ainsi que le manque de méthode et de rigueur dans l’apprentissage et la recherche entraînent une perte de repères et un manque de distanciation propice à la confusion et à la paralysie. Le type d’accompagnement dans les structures d’enseignement supérieur ne tient pas compte de cette situation et la pression sur les étudiants est d’autant plus forte que l’attente d’autonomie et de responsabilité personnelle dans le suivi des études est grande. Le changement radical de cadre et d’objectifs entre les deux formations les déconcerte. Le nombre impressionnant d’échecs rencontrés au début des études supérieures[1] pose question et ne peut être entièrement imputé à la paresse ou à l’indifférence des candidats. Ce n'est pas le courage d’affronter le monde qui leur manque mais la capacité de comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent. C'est l'enthousiasme et la confiance en eux qu’il faut d’abord leur inculquer. Le désir d’apprendre et la soif de curiosité aussi. Leur manque est la raison majeure à l'errance et aux échecs que les jeunes subissent au début de leur nouveau parcours car il les tient à distance de leurs rêves et de leurs désirs profonds.

Pour cela, faire émerger les ressources et compétences singulières de chacun. L’intelligence n’est pas dominée par les seules capacités de logique de déduction et d’abstraction. Elle est plurielle[2], rationnelle, sociale, spatiale, émotionnelle, intuitive… La réussite d’une vie est conditionnée par notre capacité de compréhension humaine, c’est-à-dire, notre capacité à nous connaître et nous comprendre nous-mêmes et les autres. C’est elle qui conditionne notre rapport aux autres, au choix de nos partenaires et d’orientation de carrière.

Développer les aptitudes des étudiants à la connaissance d’eux-mêmes et des autres, leur apprendre le respect de soi et des autres sans lesquel ils seront incapables de se développer, dialoguer et collaborer, leur apprendre des méthodes d’approche, des clefs de lecture et de décodage, pour leur donner envie d’acquérir des savoirs plutôt que de les leur imposer, telles sont les missions du LIFT. Il y a dans le développement de nos jeunes place pour une année qui leur permettrait de se trouver, d'identifier ce qui les intéresse et d’acquérir le bagage nécessaire pour s'y confronter.

Pour entraîner les élèves/étudiants aux situations futures imprévisibles, nous devons leur apprendre un art de penser et un art de faire, en formant leur habilité à s'adapter, observer et questionner, en éveillant et développant leur personnalité et leur curiosité, leur ouverture d'esprit au monde et leur capacité à travailler en équipe. C’est, nous semble t’il ce type de préparation qui les aidera à se mouvoir avec aisance dans un monde qui évolue avec une extraordinaire célérité. Être autonome, en phase avec soi et les autres, à l’écoute des changements rapides et imprévisibles, se doter de la capacité de les décoder pour les anticiper et s’adapter : ce sont les conditions indispensables pour vivre et construire l’à venir.

Comment s'engager et réussir des études sans en connaître les finalités, sans les avoir confrontées à ses propres désirs, ses rêves et ses compétences ? Comment réussir sa vie sans engagement, sans passion, sans capacité de lecture et de décodage ? Pour y parvenir il faut comprendre et intégrer le monde à partir de soi, de ses propres convictions, croyances et valeurs, se situer, se respecter et apprendre à respecter l’altérité afin de se donner les moyens d'agir. Il s’agira de révéler les passions et les rêves personnels de chacun, les peurs aussi. Il s’agira également d’élargir les zones de confort et les limites fictives actuelles tout en confortant les repères et les raisons d’aborder la vie avec confiance. Il s’agira enfin de donner les moyens de la réalisation des visions et objectifs de chaque étudiant et de ce qui le portera plus loin. Le LIFT est une école de la vie où tout est occasion d'apprendre. Apprendre à apprendre, apprendre sur soi, apprendre sur les autres, apprendre sur le monde, sur la vie, apprendre qu’il y a divers points de vue, diverses cultures pour enrichir son expérience et ses connaissances, pour être plus proche et en congruence avec soi-même.

Des enseignants, pédagogues et accompagnateurs ouverts et sans jugements, partagent leur route, les questionnant et les mettant au défi pour les guider et les ouvrir à une culture générale construite sur la transversalité des savoirs. Ils aident à faire le chemin et mettre en œuvre les capacités que l’étudiant possède déjà afin de le mener de l’ignorance au savoir, « de l’obliger à rapporter ce qu'il ignore à ce qu'il sait, à observer et à comparer, à raconter ce qu'il a vu et à vérifier ce qu'il a dit »[3].  Il s’agit donc de faire appel à la volonté de l’étudiant pour acquérir du savoir et c’est au travers de classes organisées autour de thématiques de réflexion, de visites, de rencontres et de voyages d’étude que se fait cet apprentissage.

Tout au long du cursus, les collaborations et la coexistence entre individus seront transgénérationelles, transculturelles et transdisciplinaires. Transgénérationnelles car c’est dans la reconnaissance et le respect mutuels que se produit la transmission du passé en jetant les ponts du futur ; transculturelles car nous vivons dans un monde globalisé où les acteurs sont multiples et au-delà de nos frontières physiques et mentales ; transdisciplinaires parce que toute chose porte en elle une multitude de domaines interconnectées. Lecture, écriture, communication, dessin, analyse, déconstruction, méthode de travail, de recherche, évaluation et autoévaluation sont les moyens de se trouver et de se réaliser pleinement et en conscience.  Cet enseignement permettra aux élèves/étudiants d'acquérir un sens analytique et critique de l'ensemble de leur environnement et de développer chez eux une hyper-réceptivité à celui-ci. Les protagonistes de la Cité, acteurs de la vie politique, économique, scientifique et culturelle de demain travailleront dans des structures où collaborent des juristes, des économistes, des sociologues, des techniciens, des plasticiens, etc. Ils mêleront et uniront leurs connaissances et leurs expertises à celles des autres. C’est la raison pour laquelle il est urgent de développer ces aptitudes autant qu’une connaissance transversale et multiple du monde dans lequel nous vivons.  

Cette école est un lieu vivant où continuer à explorer, éclairer et trouver sa propre voie en croisant et en s’enrichissant de celle des autres. Pour continuer à apprendre, approfondir ce que l’on connait déjà, découvrir de nouveaux horizons, acquérir de nouveaux savoirs et visions, faire des nouvelles expériences et s’émerveiller encore du monde.
Ensemble nous pouvons faire la différence et la différence est virale et contaminante.

– Ostende, Mars 2014



[1] Selon les chiffres transmis par l’ULB et la Cambre, seuls 10% des étudiants réussissent leur première année en 1ère session et seulement 25% réussissent leur première année d’études supérieures.
[2] Voir les travaux de Howard Gardner et Daniel Goleman
[3] « Le Maître ignorant ». Jacques Rancière, mai 2002

logo

ADRESSE

ADRESSE

51 Kasteelstraat
1650 Beersel, Belgique

51 Kasteelstraat
1650 Beersel, Belgique

CONTACT

+32 (0) 495 248 955
info@lelift.be

+32 (0) 495 248 955
info@lelift.be